Historique

La maison de protection à l’enfance « Amour et Manon » a été créée en 2002, à l’initiative de quelques béninois. Ces derniers souhaitaient défendre les enfants démunis et en danger, en leur offrant un endroit pour vivre décemment.

Malheureusement, faute de financements, la structure connait des difficultés à accueillir les enfants dans de bonnes conditions. Jusqu’en 2011, le centre accueille une vingtaine d’enfants, dans une maison non sécurisée, située à plusieurs kilomètres de l’école publique. Les enfants sont élevés dans un esprit d’entraide : les grands aident les petits, chacun réalise des tâches ménagères, …
C’est en quelque sorte une grande famille.

A partir de 2011, MISSION HUMANITAIRE vient apporter son soutien financier, matériel et physique à « Amour et Manon », pour le plus grand bonheur des enfants. A partir de 2011, ce sont désormais 35 enfants qui sont accueillis, dans une maison sécurisée, située à 2 pas de leur nouvelle école privée. L’esprit d’entraide demeure, même avec l’embauche de plusieurs employés pour faire le ménage et la cuisine, mais aussi pour encadrer ces enfants.

En 2012, le centre déménage dans de nouveaux locaux équipés en eau courante et en électricité. Les enfants évoluent dans de bonnes conditions, même si elles pourraient toujours être améliorées.

    

Aujourd’hui

Actuellement, la maison de protection à l’enfance « Amour et Manon » accueille une trentaine d’enfants, âgés de 5 à 20 ans. Ces enfants sont placés par le centre social suite à des situations de grand danger pour les enfants, à savoir violences sexuelles, abandon, décès des deux parents ou encore maltraitance. Les enfants ont donc toujours de la famille, plus ou moins éloignée. Ils peuvent garder un contact avec eux – selon le souhait de l’enfant et celui de la famille.

Ces enfants sont placés à « Amour et Manon » sur du court ou long terme, en fonction de la situation. Dans cette structure, tous les enfants sont scolarisés et le soir, en rentrant à la maison, ils bénéficient d’un encadrement et accompagnement lors du temps de devoirs par des professeurs. Deux employées sont présentes également pour faire le ménage, la lessive et la cuisine de cette grande famille.

Les enfants reçoivent souvent des bénévoles venus de France pour les aider. C’est le moment pour organiser des sorties à la plage, à la piscine ou au musée, mais également pour réaliser du soutien scolaire personnalisé ou encore des grands jeux. Les enfants ont également une petite bibliothèque et un coin jeux, favorisant leur épanouissement.

 

 

Nos projets

Le Groupe Pierrefonds a fait l’acquisition d’un terrain et la nouvelle maison de protection est en finalisation de construction, grâce aux dons des donateurs et aux collectes qui ont été réalisées en 2013 et 2014 par MH.
Dès que la maison sera inaugurée, ce qui ne saurait tarder, nous communiquerons les photos sur notre site Internet, afin que vous puissiez découvrir en images, cette nouvelle maison.

Afin de favoriser l’éveil et l’épanouissement des enfants, MISSION HUMANITAIRE met en place des projets éducatifs. Un projet mis en place en 2013 est le projet bibliothèque. Il s’agit de faire prendre conscience aux enfants de la valeur des livres et de favoriser leur apprentissage et leur goût pour la lecture. Pour cela, des séances de prêts sont organisées. Chaque enfant peut emprunter un livre, et s’il le ramène en bon état la fois suivante, il peut changer de livre. Ce projet a eu un fort succès auprès des enfants, c’est pourquoi nous le continuons.

Sur une année scolaire, nous avons également mené un projet musical : les enfants ont créé des chansons avec un intervenant et les ont ensuite enregistrées en studio. Ils ont également pu apprendre, avec cet intervenant, le solfège, la danse et le théâtre.

Enfin, pour ne citer que ceux-là, un projet de découverte de la ville a été mené. Il s’agissait de réaliser des visites dans la ville de Ouidah toutes les semaines, en questionnant autant que possible les personnes présentes : visite de l’hôpital de zone, visite du marché, visite du séminaire, etc. Les enfants ont ainsi pu découvrir le monde qui les entoure ainsi que découvrir des métiers, des quotidiens.

Chaque année, nous essayons de mener des projets divers permettant aux enfants de bien grandir. Toutefois, nous veillons à respecter la culture locale, et les employés locaux prennent toujours part aux décisions de projet afin de s’assurer que cela s’intègre bien dans le paysage local.

 

 

Vous voulez suivre l’évolution de cette maison ?

Si vous souhaitez suivre l’évolution de cette maison, et d’un enfant en particulier, vous pouvez nous contacter ou nous renvoyer votre bulletin de parrainage. Vous ferez ainsi parti des parrains de la structure. Vous recevrez alors des informations régulières de la maison et des enfants, et vous pourrez – si vous le souhaitez – correspondre et entretenir une relation privilégiée avec un enfant, votre filleul.

 

 

Focus sur le Bénin

Le Bénin est un petit pays d’Afrique de l’Ouest. Il est peuplé d’environ 9 Millions d’habitants. Le Bénin a longtemps été surnommé « le quartier latin de l’Afrique » au vu des nombreux intellectuels y résidant. Le vaudou est l’une des croyances dominantes du Bénin. Il est estimé qu’environ 50 % de la population croit au vaudou. Ce pays est d’ailleurs le berceau de cette religion !

Les conditions de vie des enfants sont assez difficiles au Bénin. En effet, ces derniers sont souvent considérés comme des charges pour leur famille. L’enfant doit alors se rendre utile pour elle : être le domestique, travailler pour rapporter de l’argent, … Le châtiment corporel, malgré son interdiction législative dans les institutions, est toujours très fortement pratiqué. De plus, le Bénin est la plaque tournante du trafic des enfants, en Afrique de l’Ouest (esclavage, prostitution, …). Les enfants sont très souvent enlevés ou vendus. Enfin, l’enfant n’a pas de statut légal particulier, il est considéré comme un jeune adulte.

Ouidah est située sur la côte, à quelques 40 kilomètres à l’Ouest de Cotonou, la capitale économique du pays. Sa population est estimée à 60 000 habitants. Ouidah a été l’un des principaux points d’embarquement des esclaves vers les Amériques.

 

 

 

Faire un parrainage !